Chang E 3 : objectif lune

Il était 18h30 heure française ce dimanche 1er Décembre 2013 lorsqu’un lanceur Longue Marche a décollé de la base de Xichang dans le sud-ouest de la Chine. Cette fusée a emporté le « lapin de jade » (voyez l’article précédent ), premier rover Chinois de l’histoire de la conquête spatiale.

C’est donc le début de la mission Chang E 3, dont le point d’orgue sera l’alunissage en douceur d’un petit rover à 6 roues de 120 kilos terrestres, baptisé « Yutu », traduction « lapin de jade ». Si la Chine réussit cet exploit, elle deviendra la 3ème nation à rouler sur notre satellite, après les Etats Unis et l’URSS… Chang E 3 atteindra la Lune vendredi et l’alunissage de Yutu est prévu dans une douzaine de jours. Pour mémoire, les Etats-Unis ont fait rouler 3 rovers sur la lune au cours des missions historiques Apollo 15,16, et 17. Les Russes quant à eux avaient réussi à faire débarquer leurs robots Lunokhod.

Décollage de la fusée Longue Marche avec Yutu  à bord (Crédit : Reuters/China Daily)

Décollage de la fusée Longue Marche avec Yutu à bord (Crédit : Reuters/China Daily)

Un 13ème homme sur la Lune

Pour les Chinois, réussir cette mission est une question de rattrapage technologique, de prestige, et d’examen de passage en vue de l’objectif final : envoyer un homme sur la Lune à l’horizon 2025. Le 13ème homme sur la Lune sera probablement Chinois, après l’américain Gene Cernan (Apollo 17 en décembre 1972).

Rien à voir avec ci-dessus 

Et pendant ce temps, l’Inde poursuit aussi sa conquête spatiale. La fusée transportant la sonde Mangalyaan ( ou Mars Orbiter) a quitté l’orbite terrestre ce 1er décembre, direction la planète rouge. La sonde low cost ( voir mes articles précédents ) est attendue sur Mars en septembre 2014.

Publicités

Un lapin à 6 roues attendu sur la Lune

Confirmation ce 26 novembre 2013 des autorités chinoises : Pékin va bien lancer dans quelques jours sa première sonde spatiale destinée à se poser sur la Lune.

Il s’agira d’un engin tout terrain à 6 roues –  sorte de Curiosity version lunaire et modèle réduit – doté de panneaux solaires, et surnommé « Lapin de jade ».

Lapin de jade

Tiens, un lapin ! ( vue d’artiste )

Ce rover  sera chargé d’effectuer des analyses scientifiques et d’envoyer vers la Terre des images en trois dimensions. D’un poids terrestre de 120 kilos, l’engin devrait alunir dans la baie des Arcs-en-ciel (Sinus Iridum), site choisi pour son côté « inexploré », et sa bonne localisation pour l’ensoleillement et la communication avec la Terre. Site situé sur la face visible, en gros en haut à gauche quand on regarde la lune dans le ciel, voici le zoom :

Baie des arcs en ciel - site d'alunissage prévu

Baie des arcs en ciel – site d’alunissage prévu

Le rover Chinois devrait rester opérationnel trois mois, et parvenir à se déplacer à une vitesse maximale de 200 mètres à l’heure.

Quel intérêt scientifique ? aucun ? peut-être pas tout de même !

En tout cas très limité. On l’a compris, la Chine vise la Lune depuis des années pour son image de nouvelle puissance spatiale. Elle est en compétition (avec l’Inde notamment ) pour devenir le premier pays d’Asie à poser un homme sur la Lune… qui dit prestige en tout cas, dit « petit nom » sympathique… le rover lunaire radioguidé a donc été baptisé « Lapin de Jade ».

Pourquoi « lapin de Jade » ?

Selon la légende chinoise, le lapin lunaire (ou lièvre de la lune) vit sur l’astre de nos nuits et y pile l’élixir d’immortalité dans son mortier… il a pour compagne Chang’E, célèbre déesse chinoise de la Lune. Cela nous ramène à l’ensemble des missions lunaires chinoises menées à ce jour : la sonde Chang E 1 lancée avec succès en octobre 2007,  puis Chang E 2 en octobre 2010 ( voyez plus bas dans ce blog, moult détails sur le sujet ! ) et maintenant Chang E 3, qui transporte précisément le « Lapin de jade », premier destiné à l’alunissage.

Rendez- vous donc dans quelques jours ( les Chinois entretiennent le mystère sur la date exacte) pour le lancement de Chang E 3. Ici-même.