Premier vol réussi pour la capsule Orion

Un vol qui rappelle aux nostalgiques les premières heures de la conquête de la Lune… la Nasa a testé pour la première fois  sa capsule Orion. Orion c’est le premier vaisseau américain depuis la capsule Apollo il y a près d’un demi-siècle qui avait emmené les hommes vers la Lune. Orion, c’est aussi le nouveau « ticket » des américains pour l’accès à l’espace…

La capsule Orion (partie en cône du dessin - vue d'artiste)

La capsule Orion (partie en cône du dessin – vue d’artiste)

Après une première tentative infructueuse le jeudi 4, Orion a été lancé avec succès ce vendredi 5 décembre 2014 de Cap Canaveral en Floride à bord d’une fusée à deux étages Delta IV, élaborée par la société ULA (United Launch System). Au programme : 2 tours de la Terre, avant un amerrissage en douceur et avec parachutes dans l’Océan Pacifique. Pour ce premier vol d’essai, il s’agissait de tester son bouclier thermique, et le vol d’essai est réussi. Les américains sont donc de nouveaux capables (en théorie du moins) d’envoyer des hommes dans l’espace. Ils ne l’étaient plus depuis l’abandon de la navette spatiale, et sont aujourd’hui encore, totalement dépendants des russes.

Orion ne devrait embarquer des astronautes qu’en 2021. Un survol de la Lune n’est pas exclu, mais évidemment pas d’alunissage… à terme , Orion pourrait ouvrir la voie à un voyage vers Mars, mais nous en sommes encore très loin.

Capsule Orion - vue intérieure

Capsule Orion – vue intérieure

En fait, les futures missions d’Orion au-delà de l’orbite basse dépendront du développement d’un nouveau lanceur de très grande capacité : le SLS, comprenez Space Launch System. Toute cette technologie coûte cher, très cher : la Nasa a déjà dépensé plus de 9 milliards de dollars pour financer Orion (qui faisait partie à l’origine du projet Constellation censé renvoyer des hommes sur la Lune, projet abandonné par l’administration Obama, voir au début de ce blog).

Publicités

Mieux qu’à la fête foraine, une éjection avec Orion !

La capsule Orion est donc sauvée.

Barack Obama l’a dit lors de sa récente intervention devant le personnel de la NASA, si le programme Constellation de retour à la Lune est annulé, le concept de la capsule Orion est conservé. Le lieu de vie des astronautes ne servira pas à aller sur la Lune, mais devrait servir à terme, de capsule de secours à l’ISS. Cette capsule dans une version sans doute moins grande que celle imaginée pour la Lune, sera amarrée à la station spatiale internationale en tant que véhicule d’évacuation d’urgence.

Cette capsule il faut donc… la construire.

Et logiquement, le travail a repris, avec comme première préoccupation la sécurité des astronautes, qui prendront place à bord du nouveau vaisseau : comment les sauver si un incendie se produisait sur le pas de tir avant le lancement, ou si la fusée porteuse une fois lancée, fonctionnait mal ?  L’agence spatiale américaine a ainsi testé début mai un système d’éjection d’urgence de la capsule Orion. Le test d’éjection s’est déroulé dans le désert du Nouveau Mexique :

Le mécanisme a projeté Orion à 720 kmh en seulement 2 secondes et demi, à près de 2000 mètres d’altitude. ( à cette vitesse là, mieux vaut avoir mis sa ceinture… ). Les parachutes s’ouvrent ensuite permettant à la capsule de redescendre relativement lentement sur la terre ferme ( à une vitesse de 8 mètres par seconde tout de même, là encore mieux vaut rester attaché ! ). Le système est prévu pour que la capsule retombe à environ 1,5 km du pas de tir.

Pour plus de clarté, voyez la vidéo ci-dessous :

Un reportage sur le test du 7 mai 2010 ci-dessous :


Bonne nouvelle, le système a parfaitement fonctionné pendant ce test. C’est une bonne nouvelle pour la poursuite du progamme spatial allégé des Américains.

contact