La mélancolie de l’astronaute

Saluons ici l’artiste californien Hunter Freeman, qui s’est amusé dans une superbe série de clichés, à placer l’individu « astronaute » dans un univers très décalé. Celui du quotidien. De notre quotidien.  Un astronaute assis dans un restaurant, faisant du stop, ou regardant la télé, comme ci dessous.

 

Une sensation de désespérance émane de ces clichés. Une sorte de mélancolie aussi.

Nul doute que le photographe souhaite rendre hommage à l’astronaute.

L’astronaute qui ne vole plus, qui n’ira pas à la reconquête de la Lune. Qui n’ira plus tout court car il n’a plus de lanceur, plus de destination, plus d’enthousiasme. Plus de rêve.

C’est très beau ce qu’a fait Hunter Freeman, allez voir sur son site, le lien est ICI, allez voir aussi les autres photos. C’est chouette. Vraiment.

contact

Publicités