43 ans après, les vestiges de Saturn V réveillent le souvenir d’Apollo 11

apollo11logo 

A la tête d’une mission de récupération de vestiges de la mission Apollo 11, le fondateur d’Amazon Jeff Bezos a annoncé ce mercredi avoir récupéré au fond de l’Océan Atlantique, les moteurs de la fusée de la légendaire mission lunaire.

Saturn V au décollage - à droite, gros plan moteurs F1

Saturn V au décollage – à droite, gros plan moteurs F1

La fusée, c’était bien sûr Saturn V, le monstre qui avait envoyé Neil Armstrong, Buzz Aldrin, et Michael Collins en orbite, première étape de leur voyage historique à bord de Columbia.

Les vestiges du lanceur, repérés grâce à des sonars, se situaient à 4267 mètres de profondeur.

L'un des 5 propulseurs F-1 de Saturn V, au fond de l'océan

L’un des 5 propulseurs F-1 de Saturn V, au fond de l’océan (crédit : Bezos Expedition)

Un moteur F-1 sorti de l'océan (crédit : Bezos expedition)

Un moteur F-1 sorti de l’océan (crédit : Bezos expedition)

Le milliardaire Jeff Bezos patron de cette expédition qui porte son nom et financée par des fonds privés, affirme sur son blog avoir  » découvert une merveille sous-marine –une incroyable sculpture de moteurs entrelacés, qui raconte l’histoire d’une fin violente et explosive, qui sert de testament au programme Apollo ». « Les objets en eux-mêmes sont magnifiques », écrit-il. « Nous avons photographié beaucoup de très beaux objets in situ, et nous avons maintenant récupéré de nombreuses pièces de premier choix ».

F1

Le concepteur du lanceur Wernher Von Braun posant devant sa machine dans les années 60

Jeff Bezos et son équipe comptent exposer deux des moteurs de Saturn V de la mission Apollo 11, une fois leur restauration terminée. Et forcément, après plus de 43 ans trempés dans l’océan, y a du boulot !

Publicités

L’Amérique rend hommage à Neil Armstrong

C’est aujourd’hui qu’est inhumé Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la Lune. Ses cendres seront dispersées en mer.

Et comme tout a été dit sur l’homme, sur l’astronaute, sur le personnage, je vous propose de ne pas en rajouter. La vidéo ci-dessous reprend l’intégralité de la cérémonie qui a eu lieu hier, jeudi 13 septembre 2012 en la cathédrale nationale de Washington. Vous pouvez visionner notamment le discours de Gene Cernan, dernier homme à avoir marché sur la lune en décembre 1972.

Je me contenterai de vous citer cette phrase de Gene Cernan : « Personne n’aurait accepté la responsabilité de cet exploit exceptionnel avec plus de dignité et plus de grâce que Neil Armstrong. »
Me contacter ? c’est ici

Neil Armstrong est mort, vive Neil Armstrong !

Image

Neil Armstrong, l’homme qui ne signe pas d’autographe, n’en signera plus pour de bon.

Neil Armstrong premier homme sur la lune est mort sur terre de complications cardiaques.

Ainsi va la vie.

Sur ce blog, nous rendons hommage à l’homme. Celui qui a su choisir sa vie après l’exploit dont il a été l’auteur. Malgré lui, disait-il.

Neil Armstrong est mort, et cela ne changera rien à l’histoire de la conquête spatiale.

Son nom est inscrit en lettres d’or dans l’histoire, à jamais.

Il le savait.

Image

Voici Neil en quelques mots, si vous ne le connaissiez pas, quelques mots en forme d’hommage :

Neil Armstrong, né en 1930 à Wapakoneta dans l’Ohio a fait la guerre de Corée, il  était aviateur puis pilote d’essai avant de mener son premier vol spatial à bord du vaisseau Gemini 8  en 1966… l’une des missions qui précédait le programme Apollo qui devait mener l’homme sur la lune… c’est lui qui fut désigné commandant de la mission Apollo 11, la première pour laquelle un alunissage était prévu ce 21 juillet 1969. Lors de cette mission, lui et Buzz Aldrin sont descendus à la surface de la Lune et ont passé près de 2 heures et demi à se promener sur un sol extraterrestre…2 heures, rien à voir avec Gene Cernan et Harrisson Schmitt qui y ont passé 3 jours terrestres dans la mission Apollo 17 3 ans plus tard, mais voilà, c’est le premier pas qui compte. Armstrong est devenu un héros. Son nom est inscrit a jamais dans l’histoire de l’humanité

Neil homme ordinaire

Je ne méritais pas une telle attention disait Neil Armstrong lors d’une interview en 2005. Neil Armstrong était le premier, mais surtout le plus discret des 12 hommes qui ont foulé le sol lunaire. Suite à son exploit ce 21 juillet 69, il aura tout fait  pour protéger son image et sa vie privée. Il quitte d’ailleurs la Nasa dès août 1971, et se retire de la vie publique. Il  devient enseignant puis porte parole d’entreprises et figure aux conseils d’administration de plusieurs sociétés. Pas facile cependant pour ce héros absolu de passer inaperçu, dans sa ville et dans son milieu professionnel… il participe ainsi  aux commissions d’enquête sur les accidents d’ Apollo 13 en 1970 puis sur le drame de la navette Challenger en 86…depuis 2002, Armstrong  n’avait plus d’activités professionnelles et vivait dans la discrétion avec son épouse Carol… c’est un homme ordinaire qui nous quitte, l’histoire s’occupera du reste.

Image

Neil un homme silencieux

Neil Armstrong premier homme sur la lune était l’homme qui détestait les interviews. Impossible ou presque de le faire parler de son histoire, ce qui ne manquait pas d’alimenter l’imagination des négationnistes de la marche lunaire. S’il ne parle pas, c’est peut être que finalement la conquête spatiale n’était qu’une gigantesque mise en scène orchestrée par les américains pour ne pas perdre la face devant les russes et l’exploit de Gagarine en pleine guerre froide… Neil Armstrong surtout, était discret, et ce que la Nasa n’avait peut être pas considéré à l’époque, c’était à quel point la vie de cet homme allait être bouleversée par ce petit pas qui est un bond de géant pour l’humanité. Neil comme ses 11 camarades marcheurs lunaires se relèvera de son aventure avec des séquelles… célébrité subite, divorce, perte de repère… des 12 hommes qui ont marché sur la Lune, Neil restera le premier, et aussi le plus effacé d’entre eux.

Eh oui les amis… sur les 12 marcheurs lunaires il n’en reste plus que 8 en vie. Quel décompte morbide !

Pour me contacter n’hésitez pas, il suffit de cliquer ici !

Sur Terre ou sur la Lune, un caillou est un caillou

Il y a des certitudes qui tombent, même plus de 40 ans après.

Lorsque Neil Armstrong et Buzz Aldrin s’étaient rendus sur la Lune à bord de la mission historique Apollo 11, en juillet 1969, ils avaient ramené sur Terre l’équivalent terrestre de 22 kilos de roches sélènes, récupérées autour du module Eagle sur le site de plaine de basalte de la mer de la Tranquillité.

(Mission Apollo 11 – crédit Nasa )

Dans cette précieuse cargaison, les scientifiques devaient découvrir quelque temps plus tard un minerai rare, baptisé logiquement « tranquillittyte » du nom du site lunaire où il avait été ramassé.

Un minerai longtemps considéré comme propre à l’astre de nos nuits.

(Roche lunaire basaltique ramenée par la mission Apollo 11 )

Or, un scientifique australien de la Curtin University basée à Perth, Birger Rasmussen, vient d’annoncer que des échantillons identiques – bien terrestres eux – ont été découverts en 6 endroits différents d’Australie, à chaque fois dans des roches vieilles de plus d’un milliard d’années.

C’est la première fois que la précieuse « tranquillittyte » est découverte sur Terre.  Pour les scientifiques, cela signifie en gros que les processus et phénomènes chimiques rocheux sont probablement identiques, que l’on soit ici… où là-haut.

La lune notre voisine, est aussi notre sœur.

Me contacter

Incroyable : pour ses 80 ans, Neil Armstrong PARLE !

Armstrong Apollo 11

Ce jeudi 5 août 2010, la chaîne de télévision autrichienne Servus TV a diffusé une interview exclusive de Neil Armstrong, à l’occasion du 80ème anniversaire de l’astronaute. C’est tout à fait exceptionnel car le premier homme à avoir foulé la grisaille sélène ne fait quasiment pas d’apparition publique.

Le talk show enregistré, et diffusé ce jeudi soir par cette chaine autrichienne, est intitulé “Talk im Hangar-7”.

On y voit Neil admirant de vieux avions dans le Hangar-7 de Salzbourg, et serrant dans ses bras l’autre invité de la chaîne : son ex rival ex cosmonaute Alexei Leonov.

(Leonov et Amstrong – Servus TV – 2010 )

Sur l’interview elle-même, rien de vraiment nouveau, citons ces quelques passages :

Sur son sentiment après l’alunissage d’Eagle le 21 juillet 1969, Armstrong déclare : ” D’abord, j’étais simplement étonné par le fait que nous nous étions posés”.


Sur l’exploit lui-même, Neil rétablit la vérité : “Il a fallu beaucoup plus que nous trois pour atteindre la Lune… au total, ce sont quelque 400 000 personnes qui ont été engagées dans cette mission pendant plus de 10 ans”.

Au sujet de la marche lunaire, l’auteur du petit pas s’amuse : “Marcher sur la Lune, c’ est très confortable, vous pouvez faire des sauts. Si vous viviez dans une maison là-haut, vous pourriez sauter d’un étage à l’autre”.

Sur son incroyable popularité après l’exploit, Neil confirme : “Je n’ai jamais été le showman qui peut expliquer et débattre autour de notre mission sur la Lune”. ( au passage, on peut dire que Buzz s’en est largement chargé… )

A la question de savoir si la mission Apollo 11 avait bien atterri sur la Lune, Armstrong  répond : “Absolument, absolument”. ( …c’était donc vrai ! 😉

( Neil Armstrong – photo de l’émission diffusée sur Servus TV ce 5 août 2010 )

Voici le lien pour accéder à la chaîne de TV autrichienne Servus TV

Il aurait pu choisir CNN, CNBC, Fox News, TF1 même… non ! C’est Servus TV !

80 ans déjà, et Neil n’a pas fini de nous surprendre.

Sacré Neil !

contact

41 ans après, Buzz signe toujours, Neil beaucoup moins

Il y a 41 ans jour pour jour – pour la première fois dans l’histoire de l’humanité – deux hommes posaient leurs quatre pieds sur la Lune.

 

Pas de célébration cette année, « 41 » n’a rien de « rond », or les rondeurs de la Lune appellent à la célébration des dizaines…40 étant passé, ce sera donc 50, dans 9 ans, pour le demi siècle. Une célébration que l’on entrevoit grandiose… on aura droit sans doute à une nouvelle réplique de l’Omega Speedmaster « 50th birthday », la célèbre montre de Neil et Buzz… peut être un nouveau poste de radio mondiale, signé « Buzz Aldrin »… pourquoi pas des « moon boots » Armstrong, et j’en passe.  Echappera-t-on à une campagne d’autographes à prix d’or si nos vétérans astronautes sont encore en état de les signer (ce que bien sûr nous leurs souhaitons) ?

 ( Buzz en plein boulot )



Les autographes de Buzz et surtout de Neil ( qui n’en signe plus, et qui mathématiquement fait flamber sa cote ) sont des denrées rares qui se vendent sur l’internet, principalement sur des sites américains spécialisés. 

C’est dans ce business qu’ont tenté de s’engouffrer deux américains : à l’aéroport international Logan de Boston le 13 mars 2010, un agent des douanes a ainsi proposé à Neil Amstrong  de l’aider à porter ses bagages alors que Neil revenait d’un voyage à l’étranger où il était allé rendre visite à des troupes américaines. Mais au lieu de rendre les papiers officiels de l’ex astronaute au département de la Sécurité Intérieure, le douanier (pas très futé) les a gardés dans sa poche… avec un complice présumé, il aurait ensuite tenté de mettre en vente un document signé par Neil, sur un site d’enchères en ligne.

 (signature de Neil ci-contre )

signature de Neil

Mais voilà. Les deux voleurs de signature se sont faits pincer. Ils ont été inculpés le 20 juillet ( tout un symbole ! ) pour vol de documents douaniers. S’ils sont reconnus coupables de vol et de transport illégal d’un document officiel, ils risquent théoriquement jusqu’à 10 ans de prison et 250 000 dollars d’amende…

Pour la petite histoire, il y a un an, j’ai passé une dizaine de minutes avec Buzz, en tête à tête. Un privilège qui m’a véritablement secoué. A la fin de l’entretien, lui jurant sur les écorces terrestre et lunaire réunies, que je ne revendrai JAMAIS son autographe s’il acceptait de me signer sa photo, Buzz a refusé.

Lune ou pas, business is business.

 

Précision : d’autres moonwalkers développent un commerce plus sympathique et plus abordable de leurs signatures. Je pense tout particulièrement à Charlie Duke (Apollo 16) et Edgar Mitchell (Apollo 14).

me contacter

Face à Obama, Neil Armstrong persiste et signe.

Armstrong

 Le très discret Neil Armstrong l’est de moins en moins. Le premier homme a avoir marché sur la Lune en 1969 poursuit sa croisade contre l’abandon par Barack Obama du programme Constellation de retour à la Lune.

Neil Armstrong s’est ainsi exprimé ainsi mercredi dernier devant le Congrès américain. Précisément lors d’une audition de la commission du commerce, de la science et du transport du Sénat. Selon l’ancien astronaute, le Président américain a été très mal conseillé en décidant d’abandonner le programme de son prédécesseur George W Bush.

Selon le légendaire Armstrong, Obama a pris sa décision en se fondant sur l’avis d’un très petit groupe agissant en secret. Petit groupe qui l’a persuadé qu’il y avait là une occasion unique de mettre son empreinte sur un nouveau programme novateur.  Neil nous dit ainsi : «  je n’ai pas encore trouvé quelqu’un à la NASA, au Ministère de la Défense, dans l’Armée de l’Air, à l’Académie nationale des sciences, dans l’industrie aérospatiale, et dans le monde universitaire qui avait entendu parler de cette décision d’annulation avant qu’elle ne soit annoncée.» Selon Neil, ni le patron de la NASA, Charles Bolden, ni le principal conseiller scientifique présidentiel John Oldren n’étaient au courant…

 Armstrong dans le LM

( Ce bon vieux Neil, dans le LM “Eagle”, à la grande époque en juillet 1969 sur la Lune, photographié par Buzz)

Bref, sous-entendu du premier des Moonwalkers, Barack aurait privilégié sa carrière au détriment de la conquête spatiale. Un point de vue que ne partage pas, rappelons-le, le 2ème des Moonwalkers et ex collègue de Neil, Buzz Aldrin, qui lui soutient le Président américain, et crache haut et fort sur le programme Constellation.  Buzz qui a même accompagné Barack pour le soutenir lors de son récent discours devant l’agence spatiale américaine. Voir plus bas mon post du 16 avril.

Beaucoup de bruit, donc. Et sur la Lune. Comme d’hab. Rien ne bouge.

contact

Tiens, si vous avez envie qu’ça bouge un peu sur la Lune, regardez “Moon” film britannique de Duncan Jones de 2009. Sortie Dvd Blu-Ray prévue le 16 juin. N’est bizarrement pas sorti en salles en France. Allez comprendre.