La ruée des petits engins vers Mars


Il y a eu une sonde indienne il y a 2 semaines, et voici venir Maven.

Maven en orbite - vue d'artiste

Maven en orbite – vue d’artiste

La Nasa a lancé de Cap Canaveral en Floride, à bord d’une fusée Atlas V, la sonde Maven pour « Mars Atmosphere et Volatile Evolution ». Comme son nom anglais l’indique, cet engin de 11 mètres de long et 2500 kilos terrestres, va analyser les couches de la haute atmosphère de la planète rouge, afin de tenter de comprendre pourquoi la plus grande partie de l’atmosphère martienne s’est perdue dans l’espace au lieu de rester autour de la planète, ce qui aurait permis à Mars de demeurer un environnement propice à la vie… ce grand changement s’est produit il y a près de 4 milliards d’années peu après la création du système solaire, transformant Mars en un désert rouge où l’eau s’est raréfiée…

Maven – qui a coûté 671 millions de dollars – est équipée de 8 instruments et 9 capteurs. Parmi ces équipements, un appareil français – un analyseur de vent solaire baptisé SWEA – a été mis au point par l’Institut Français de recherche en astrophysique et planétologie.

La sonde Maven devrait atteindre l’orbite martienne au terme d’un voyage de 10 mois.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s