Minuscules !

Pour ceux qui en doutaient encore, nous sommes tout petits.

Cette extraordinaire photo a été rendue publique par la NASA . Un cliché de la Terre et de la Lune pris au voisinage de la planète Saturne.  Le point brillant en arrière-plan, suivez la flèche… c’est nous.
ça se passe de commentaire.

Terre vue de Saturne (crédit:NASA)

Terre vue de Saturne (crédit:NASA)

Cette photo ( car c’en est bien une, et pas un montage bidon ) date du 19 juillet 2013. Nous la devons à l’œil de la sonde Cassini, lancée le 15 octobre 1997, elle se trouvait au moment de la prise de vue, à 1,4 milliard de kilomètres de la Terre. Cet angle de vue inhabituel a été possible car le soleil se trouvait derrière Saturne. La planète a donc bloqué presque toute la lumière solaire, permettant la réalisation de ce cliché unique. Pour mémoire, Cassini a été lancée à la fin des années 90 pour étudier Saturne et ses multiples satellites. Arrivée sur place en 2004, elle a aussi frôlé lors de son voyage interplanétaire, la géante Jupiter.

Précisons que c’est aussi la première fois que l’appareil photo à haute résolution de Cassini parvient à prendre la Terre et la Lune séparément, comme deux objets bien distincts, voyez ci-dessous.

Terre et Lune vues de Saturne (crédit : NASA)

Terre et Lune vues de Saturne (crédit : NASA)

Des images qui donnent le vertige. Et qui nous emmènent loin de nos préoccupations quotidiennes… vraiment très loin…

Une Déesse et un chien aux confins du système solaire

Grâce au téléscope spatial Hubble, notre vision de l’univers a connu un bond spectaculaire. On parle beaucoup de formations lointaines – d’exoplanètes notamment – mais plus près de nous, l’œil de Hubble a permis de dénicher de nouveaux cailloux.

Pluton, vue d'artiste

Pluton, vue d’artiste

La famille de Pluton s’est ainsi agrandie

Pluton, c’était l’ultime planète connue de notre système solaire, la « 9ème ». Planète tellurique de 2300 km seulement – située après la géante Neptune – et découverte en 1930 puis finalement reléguée en 2006 au rang de « planète naine » par le nouveau classement de l’UAI, l’union astronomique internationale. Donc déclassée de son rang de 9ème planète.

Pluton avait récemment encore, un seul satellite connu : Charon, découvert en 1978.

Depuis, l’œil de Hubble est passé par là, résultat : 2 nouveaux satellites de Pluton furent aperçus dès 2005, baptisés Nix et Hydra. Puis en 2011 et 2012, 2 nouvelles lunes encore !  Depuis leur découverte, elles n’avaient pas de nom, et portaient les étiquettes P4 et P5.

Alors un concours a été ouvert au siège de l’UAI à Paris, et deux noms ont été retenus : P4 et P5 sont devenus officiellement Kerberos et Styx, vient d’annoncer l’Union Astronomique Internationale.

Kerberos 

Le satellite Kerberos a un diamètre estimé de 13 à 34 km. Il se trouve entre les orbites de Nix et d’Hydra. Kerberos veut dire Cerbère en grec. Dans la mythologie antique, c’est le chien aux têtes multiples qui gardait la porte des Enfers, domaine du dieu Pluton.

Le Cerbère... prévoyez 3 colliers !

Le Cerbère… prévoyez 3 colliers !

Styx

Le satellite Styx mesurerait  10 à 25 km et aurait une forme patatoïde selon les astronomes. Il se trouve entre les orbites de Charon et de Nix.  Dans la mythologie, Styx est une déesse personnifiant la rivière Styx, censée séparer le monde terrestre des Enfers.

La traversée du Styx (Gustave Doré, 1861)

La traversée du Styx (Gustave Doré, 1861)

Conclusion : une déesse et un chien gardent les accès de notre système solaire !