Neil Armstrong est mort, vive Neil Armstrong !


Image

Neil Armstrong, l’homme qui ne signe pas d’autographe, n’en signera plus pour de bon.

Neil Armstrong premier homme sur la lune est mort sur terre de complications cardiaques.

Ainsi va la vie.

Sur ce blog, nous rendons hommage à l’homme. Celui qui a su choisir sa vie après l’exploit dont il a été l’auteur. Malgré lui, disait-il.

Neil Armstrong est mort, et cela ne changera rien à l’histoire de la conquête spatiale.

Son nom est inscrit en lettres d’or dans l’histoire, à jamais.

Il le savait.

Image

Voici Neil en quelques mots, si vous ne le connaissiez pas, quelques mots en forme d’hommage :

Neil Armstrong, né en 1930 à Wapakoneta dans l’Ohio a fait la guerre de Corée, il  était aviateur puis pilote d’essai avant de mener son premier vol spatial à bord du vaisseau Gemini 8  en 1966… l’une des missions qui précédait le programme Apollo qui devait mener l’homme sur la lune… c’est lui qui fut désigné commandant de la mission Apollo 11, la première pour laquelle un alunissage était prévu ce 21 juillet 1969. Lors de cette mission, lui et Buzz Aldrin sont descendus à la surface de la Lune et ont passé près de 2 heures et demi à se promener sur un sol extraterrestre…2 heures, rien à voir avec Gene Cernan et Harrisson Schmitt qui y ont passé 3 jours terrestres dans la mission Apollo 17 3 ans plus tard, mais voilà, c’est le premier pas qui compte. Armstrong est devenu un héros. Son nom est inscrit a jamais dans l’histoire de l’humanité

Neil homme ordinaire

Je ne méritais pas une telle attention disait Neil Armstrong lors d’une interview en 2005. Neil Armstrong était le premier, mais surtout le plus discret des 12 hommes qui ont foulé le sol lunaire. Suite à son exploit ce 21 juillet 69, il aura tout fait  pour protéger son image et sa vie privée. Il quitte d’ailleurs la Nasa dès août 1971, et se retire de la vie publique. Il  devient enseignant puis porte parole d’entreprises et figure aux conseils d’administration de plusieurs sociétés. Pas facile cependant pour ce héros absolu de passer inaperçu, dans sa ville et dans son milieu professionnel… il participe ainsi  aux commissions d’enquête sur les accidents d’ Apollo 13 en 1970 puis sur le drame de la navette Challenger en 86…depuis 2002, Armstrong  n’avait plus d’activités professionnelles et vivait dans la discrétion avec son épouse Carol… c’est un homme ordinaire qui nous quitte, l’histoire s’occupera du reste.

Image

Neil un homme silencieux

Neil Armstrong premier homme sur la lune était l’homme qui détestait les interviews. Impossible ou presque de le faire parler de son histoire, ce qui ne manquait pas d’alimenter l’imagination des négationnistes de la marche lunaire. S’il ne parle pas, c’est peut être que finalement la conquête spatiale n’était qu’une gigantesque mise en scène orchestrée par les américains pour ne pas perdre la face devant les russes et l’exploit de Gagarine en pleine guerre froide… Neil Armstrong surtout, était discret, et ce que la Nasa n’avait peut être pas considéré à l’époque, c’était à quel point la vie de cet homme allait être bouleversée par ce petit pas qui est un bond de géant pour l’humanité. Neil comme ses 11 camarades marcheurs lunaires se relèvera de son aventure avec des séquelles… célébrité subite, divorce, perte de repère… des 12 hommes qui ont marché sur la Lune, Neil restera le premier, et aussi le plus effacé d’entre eux.

Eh oui les amis… sur les 12 marcheurs lunaires il n’en reste plus que 8 en vie. Quel décompte morbide !

Pour me contacter n’hésitez pas, il suffit de cliquer ici !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s