Terminus Mars. Tout le monde descend.


Le 6 août 2012, le robot américain Curiosity est attendu sur le sol de la planète Mars. Lancé le 26 novembre 2012 de Cap Canaveral en Floride, ce rover de nouvelle génération devrait rouler sur le sol de la planète rouge et faire progresser notre connaissance de cette planète. Curiosity, c’est son petit surnom, son vrai nom c’est  MSL , Mars Science Laboratory : un véritable laboratoire sur 6 roues, le plus gros engin d’exploration ( 900 kg sur Terre ) et le plus sophistiqué jamais envoyé sur une autre planète. Il est alimenté par un générateur nucléaire, d’un laser et d’un mât de caméras haute définition,  sans compter la série d’instruments scientifiques divers.

Curiosity, gros comme une Twingo ! (crédit : Nasa)

Mais avant cela…

Curiosity  devra réussir son arrivée, et ce n’est pas gagné d’avance.  Voyez plutôt : pour freiner sa descente sur Mars, le vaisseau transportant MSL effectuera une série de virages comme l’effectuait la navette spatiale lors de ses retours dans l’atmosphère terrestre…  une fois la vitesse tombée à 1600 kmh, l’ordinateur de bord devrait ordonner le déploiement d’un gigantesque parachute,  le plus grand parachute supersonique jamais utilisé, 21 mètres de diamètre tout en nylon. Le vaisseau devrait se retrouver alors à la vitesse d’un avion de ligne, un peu en dessous de la vitesse du son.

Curiosity encapsulé pour le voyage (crédit : Nasa/JPL)

 

Le parachute devrait se détacher à 1600 mètres d’altitude et 8 rétrofusées prendront le relais pour un freinage plus radical… quelques mètres avant de le sol, l’ordinateur ordonnera à une sorte de  « grue » de déposer délicatement Curiosity sur le sol martien. Une fois l’engin en contact avec le sol, les rétrofusées s’inverseront pour éloigner la grue et le reste du vaisseau de Curiosity.

Cette technique totalement inédite a été mise au point par les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena en Californie. Elle durera au total 7 minutes et c’est évidemment la partie de loin la plus délicate de la mission.  Lors des précédents « amarsissages » des rovers Spirit et Opportunity, la technique de l’armure en ballons gonflés avait été utilisée, mais la taille et la masse trop importante de Curiosity n’autorisent pas cette technique.

Réponse donc le 6 août 2012  (et pas d’autre commentaire sur ce blog avant fin août, laissez- moi partir en vacances !!!)

en tout cas il y a suspense si l’on consulte les chiffres : sur les 43 missions lancées vers Mars depuis les années 60, près de 70 pour cent ont échoué. A ce jour, les Américains sont les seuls à avoir réussi l’exploration de la planète rouge.

Et quel rapport avec la lune sur un blog consacré à la lune ? aucun.  Mais j’espère que ça vous aura intéressé…

Pour me contacter c’est ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s