41 ans après, Buzz signe toujours, Neil beaucoup moins


Il y a 41 ans jour pour jour – pour la première fois dans l’histoire de l’humanité – deux hommes posaient leurs quatre pieds sur la Lune.

 

Pas de célébration cette année, « 41 » n’a rien de « rond », or les rondeurs de la Lune appellent à la célébration des dizaines…40 étant passé, ce sera donc 50, dans 9 ans, pour le demi siècle. Une célébration que l’on entrevoit grandiose… on aura droit sans doute à une nouvelle réplique de l’Omega Speedmaster « 50th birthday », la célèbre montre de Neil et Buzz… peut être un nouveau poste de radio mondiale, signé « Buzz Aldrin »… pourquoi pas des « moon boots » Armstrong, et j’en passe.  Echappera-t-on à une campagne d’autographes à prix d’or si nos vétérans astronautes sont encore en état de les signer (ce que bien sûr nous leurs souhaitons) ?

 ( Buzz en plein boulot )



Les autographes de Buzz et surtout de Neil ( qui n’en signe plus, et qui mathématiquement fait flamber sa cote ) sont des denrées rares qui se vendent sur l’internet, principalement sur des sites américains spécialisés. 

C’est dans ce business qu’ont tenté de s’engouffrer deux américains : à l’aéroport international Logan de Boston le 13 mars 2010, un agent des douanes a ainsi proposé à Neil Amstrong  de l’aider à porter ses bagages alors que Neil revenait d’un voyage à l’étranger où il était allé rendre visite à des troupes américaines. Mais au lieu de rendre les papiers officiels de l’ex astronaute au département de la Sécurité Intérieure, le douanier (pas très futé) les a gardés dans sa poche… avec un complice présumé, il aurait ensuite tenté de mettre en vente un document signé par Neil, sur un site d’enchères en ligne.

 (signature de Neil ci-contre )

signature de Neil

Mais voilà. Les deux voleurs de signature se sont faits pincer. Ils ont été inculpés le 20 juillet ( tout un symbole ! ) pour vol de documents douaniers. S’ils sont reconnus coupables de vol et de transport illégal d’un document officiel, ils risquent théoriquement jusqu’à 10 ans de prison et 250 000 dollars d’amende…

Pour la petite histoire, il y a un an, j’ai passé une dizaine de minutes avec Buzz, en tête à tête. Un privilège qui m’a véritablement secoué. A la fin de l’entretien, lui jurant sur les écorces terrestre et lunaire réunies, que je ne revendrai JAMAIS son autographe s’il acceptait de me signer sa photo, Buzz a refusé.

Lune ou pas, business is business.

 

Précision : d’autres moonwalkers développent un commerce plus sympathique et plus abordable de leurs signatures. Je pense tout particulièrement à Charlie Duke (Apollo 16) et Edgar Mitchell (Apollo 14).

me contacter

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s