Agence spatiale cherche fusée.. désespérément…


referencement | referencement gratuit | referencement google

Alors que le programme américain « Constellation »  de la Nasa fait du sur place – et que son avenir reste suspendu à une décision de la Maison Blanche – les yeux se tournent chaque jour un peu plus vers le secteur privé pour envoyer du matériel et des hommes dans l’espace.

Très prochainement, peut être dès 2010 même si une prolongation est probable, la navette spatiale sera mise à la retraite au terme de sa poignée de missions restantes. L’agence spatiale américaine se retrouvera dans l’incapacité d’envoyer des hommes et de lourdes charges en orbite. Elle devra demander les services des Soyouz russes, sans doute pendant plusieurs années, à moins d’accepter l’aide du secteur privé.

De l’aveu même de la Nasa, la part du privé dans les activités spatiales va voir son importance croître car les technologies ont évolué, et plusieurs entreprises sont capables aujourd’hui de développer leurs propres systèmes de lancement, ce qui pourrait séduire une agence américaine qui cherche à réduire ses coûts. Cependant il faudra sans doute plusieurs années pour mettre au point une fusée privée viable.

Parmi ces entreprises, citons la firme américaine SpaceX, soutenue par la Nasa et l’US Air Force. Cette entreprise, créée par le milliardaire d’origine sud-africaine Elon Musk, avait procédé en 2006 à son premier lancement de fusée, baptisée “Falcon 1”. L’objectif était de diviser par trois le coût des mises en orbite de satellites. Malheureusement les tirs effectués d’une base militaire américaine des îles Marshall dans le Pacifique, en 2006, 2007, 2008, ont tous suivi la même trajectoire : celle de l’échec. Plouf !   SpaceX et son patron restent cependant dans la course, avec notamment le projet “Falcon 9”.

spaceX Falcon1

( SpaceX Falcon1 – fusée privée )

D’autres entreprises ont jeté l’éponge, citons notamment « Space Service Incorporated » dans les années 80.

Développer des lanceurs efficaces et peu coûteux reste la seule voie de la reconquête de la Lune. Mais cette simple étape reste hors de portée avant des années.

(ci-dessus, dessin publié outre Atlantique, dans le NewYorker )

La Lune, 37 ans après le dernier pas de Gene Cernan, semble si éloignée de l’homme que l’on a du mal à concevoir qu’elle ait réellement été foulée…  Apollo a existé (nul doute là-dessus, laissons les révisionnistes hors du débat), mais Apollo s’apparente quasiment aujourd’hui…à de la science-fiction.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s